AccueilPortailFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Maï qui? Maï quoi! //BÂTON//

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Maïka
Assassin
avatar

Messages : 113
Date d'inscription : 04/01/2015
Âge : 18
Localisation : Beyond!

Inventaire
Points de Vie:
50/50  (50/50)
Guilde: Eternity Sword
Armes:

MessageSujet: Maï qui? Maï quoi! //BÂTON//   Lun 09 Mar 2015, 11:54 am


Je suis Maïka!

Maïa Kataïev


Pseudo: Maïka
Surnom:Maï'
Âge: 16 ans
Sexe: Féminin
Orientation amoureuse: Hétérosexuel
Personnage de l'Avatar: SeeU, des Vocaloids^^ http://www.zerochan.net/1691317


Race: Semi-Puma
Catégorie: Joueuse
Classe: Assassine
Profession: Éleveuse de Télétobies
Guilde: Eternity Sword

Description physique:
Sans vraiment être grande, Maïka n'est pas non plus petite, donc elle est moyenne. Ou bien, dans la moyenne. Quoi qu'elle est un peu plus petite qu'une personne dans la moyenne, tout en étant plus grande qu'une petite. Mais peu importe, tant que vous ne lui faites pas remarquer qu'elle est plus petite que la moyenne, vous ne risquez pas trop votre vie. Elle semble aussi plus jeune qu'elle ne l'est, mais encore, vous faites mieux de ne pas lui faire remarquer. En même temps, c'était peut-être voulu, vu la manière dont elle a stylisé son avatar. Semi-féline, puma pour être plus précise, avec de grands yeux bleus claires, des cheveux blonds bouclés et un visage enfantin, à moins d'un miracle, il lui est plutôt inévitable de tuer quelques personnes pour qu'elles cessent de l'énerver. Encore là, il a souvent été remarqué que les couleurs pâles et contenant du bleu, du jaune ou du orangé rajeunissaient beaucoup. Alors, si vous ajouter son air naïf, plusieurs ont bien essayé de la berné, et c'est à ce moment que l'on voit qu'elle porte bien ses oreilles! Sans vraiment porter de tatouages ou des fortes cicatrices, mis à part celles qui rayent un de ses bras, elle pourrait facilement décider de passer l'Halloween incognito!



Description mentale:
N'allez pas vous imaginez que physique de Maïka va totalement de concert avec son caractère; elle n'est pas du tout une fille inconsciente, ne manque pas de vivacité et n'hésite en rien à dire ce qui lui passe par la tête. Bien qu'elle donne souvent l'impression d'avoir un air naïf et inoffensif, quiconque  l'a connaissant depuis un moment saura à quel point elle peut se révéler contrôleuse et manipulatrice, adorant jouer avec son apparences et obtenir ce qu'elle veut d'une tierce personne en utilisant ses sentiments de manière caché, ou pas. Elle pourra presque toujours camoufler ses véritables émotions en agissant comme si elle allait bien, en riant fort, souriant et blaguant, mais seul une personne connaissant depuis toujours (ou presque) pourrait le deviner. À moins que cette personne puisse lire dans ses pensées... Mais de toutes manières, il est plutôt rare qu'elle soit attristée, angoissée ou encore nostalgique de "l'ancien monde", et encore là, la simple raison que son entourage puisse être distrait l'a convaincra de ne pas montrer ses inquiétudes; après tout, l'immortalité ne leur a pas été offerte pour rien! Il fallait foncer dans le paquet et devenir maître du monde! :oupas:


Ton Histoire:
Maïka, qui se nommait Maïa Kataïev dans "l'avant", était d'origine russe, mais mis-à-part son nom, rien ne lui en était resté. Elle avait une mère que tout le monde trouvait strict, mais qu'elle appréciait plus que tout et un père con. Même lui le disait. En même temps, pour tomber en amour avec Mère, il fallait bien l'être un peu, qu'il disait souvent en blague avant de se ramasser une gifle au visage! Maïa avait aussi une sœur jumelle, et sans vraiment qu'il n'y ait de compétition entre les deux, elles n'avaient jamais eu une complicité sans limites, puisque Soeur était plutôt "fifille", au contraire de Maï', qui n'était pas non plus un "gars manqué". L'une rêvait d'être styliste et habillait sa sœur tout en réussissant à la rendre jolie et féminine sans que celle-ci n'ait peur de son reflet et l'autre savait conduire une voiture, réparer les "machins électroniques" de sa soeur et frapper. Leurs parents ne les avaient jamais entravés dans leurs passions, ainsi, Maï' avait suivit des cours de Taekwondo, de Judo, de basse, de contrebasse, d'électronique et de mécanique. Sa soeur avait axé ses choix sur plusieurs sorte de danse et de chant, sans oublier ses cours spéciaux avec une styliste. Bien sur, avec le temps, les choix avaient diminués; Maïa avait laissé tomber la musique et le judo, puis finalement la mécanique, puisque son père était lui-même plutôt doué en voiture et allait souvent testé de ses voitures dans des courses amateurs.
Là, c'est le moment où vous vous demandez d'où vient tout le fric. La réponse est plutôt simple; la famille avait toujours su faire de bonne affaire et s'était retrouvée avec de nombreuses donations assez généreuses, et les membres avaient toujours eu des boulots des plus payants, même si certains fricotaient dans l'ombre. Pour les parents des jumelles, ils étaient deux avocats reconnus et recherchés.
En plus de leur "cours spécialisés",  ils avaient toujours eu leur journée de sortie familiale le samedi, où ils visitaient toujours un endroit différent. Le dimanche était le jour du rétablissement, après avoir mangé occasionnellement (m'enfin) des ses "cochonneries qui vous tue petit à petit". Les parents s'étaient toujours entendus pour que l'une finance Maïa et l'autre s'occupe des dépenses de Soeur. Ainsi, Père s'était tué à trouver les meilleurs tissus et Mère devait occasionnellement acheter quelque pièce pour que leur fille puisse réparer le réfrigérateur ou le grille-pain. Le choix était inégal, mais chacun en était satisfait; Père voyait la joie pétiller dans les yeux de sa fille et Mère n'avait presque jamais à remplacer quoi que ce soit et ainsi devoir changer totalement le style de la cuisine, car on ne trouvait jamais quoi que ce soit qui aille totalement avec l'ancien style.
À l'école, Soeur avait presque tout les élèves comme amis, tandis que Maïa avait choisis de rester plutôt solitaire;
"
-T'es pas comme ta soeur, hein?

Une fille, on ne peut plus "gosse de riche", avait choisie de venir lui posé son "questionnaire de niveau", autrement dit, elle voulait voir si la Nouvelle pouvait être digne de son amitié.

-J'espère bien que non. Toi, t'es comme elle, ou pas?

-Absolument pas. Ton style de musique.

-Ce qui n'est habituellement pas écouté des gens. Retour de la question.

-Ce qui effraie les autres. Parfait pour dormir. Les gars?

-Bête stupide et qui n'a qu'une seule utilité apparente; la reproduction.

-Pas tord. Ce que tu fais durant ton temps libre.

-J'aide mon père. D'ailleurs, j'ai commander un nouveau moteur pour Lovely. Tant qu'il ne voit pas le prix, tout vas bien aller.

-Voiture? Mmmh, ça semble sympa.

[...] Et ça a continuer pendant tout le dîner. Avant que chacune ne viennent avec la même conclusion;

-On ne pourras jamais être ennemies

-Trop coûteux. Mais être amies...

-Pourquoi pas Meilleures Ennemies?

-Accordé.

-Alors, tu m'invites pour voir Lovely.

-Peut-être, faut voir si mes parents ne m'en veulent pas à mort pour le prix du moteur.

-Attend, j'ai la technique pour ne pas te faire prendre..."

Ainsi, Maïa avait une amie, bien sûr, tout le monde vit qu'il n'y avait pas une once de haine dans leur relation, mais elles ne démordaient pas de leur "Meilleur Ennemie"
Puis, elles virent ensemble l'arrivée du nouveau casque. Les deux en profitèrent pour aller magasiner. Bien sûr, quelques temps plus tard, une nouvelle version du casque sortie, la précédent contenant trop de défauts. Les parents de Maïa l'envoyèrent balader quand ils apprirent le prix. Tout en comptant le fait que son propre appareil marchait encore.
Ainsi, durant leur anniversaire un mois plus tard, Soeur eu des tonnes d'objets, de tissus, de passe-saisons pour le spa, ect. Maïa, ne s'attendant pas à quelque chose, du moins pas quelque chose d'immense, failli tuer son amie quand elle vit le cadeau. Même enveloppé, il était on ne peux plus visible de ce que s'était, du moins, pour Maïa. Car disons que son amie ne possédait aucun talent pour emballer, alors ça ressemblait à un ballon de foot-ball. Au moment du déballage de cadeau, les parents de Maï' faillirent lui dire qu'ils ne pouvaient accepter le cadeau, mais ils se retinrent. Le casque était accompagné du nouveau jeu Outside World. Amie fut invitée à dormir.
"
-Tu savais qu'on peut jouer toute la nuit? Aucune fatigue ou quoi que ce soit demain. Une des merveilleuses particularités de mon cadeau! Aller, on se fait une partie de tic-tac-toe?

-Tu m'niaises? T'as déjà un compte OW?

-Non, je vais m'occuper que tu puisses me reconnaître. Rendez-vous sous le clocher."

Maïa retrouva facilement son amie, mais elle pris un certain moment avant de la rejoindre;
"
-Promets moi que tu ne riras pas.

-C'est quoi ce physique?

-J'ai accroché la touche aléatoire juste au moment où j'ai cliqué sur enregistrer. Et j'avais la flemme de recommencer.

-T'es pas possible.

-En même temps, c'est plutôt pratique. Qui vas soupçonner ma puissance?"

Elles discutèrent et passèrent la nuit à faire des quêtes. Le lendemain, elles avaient créé Eternity Sword. Puis, quelques jours plus tard, Maïka recevait un message, comme quoi une mise-à-jour était disponible sur OW. Elle inspecta d'abord le courriel et le logiciel pour être certaine qu'il n'y avait pas de cheval de Troie ou n'importe quel virus de caché à l'intérieur, puis elle appela son amie pour connaître son avis. Finalement, elle tomba sur le répondeur, cherchez ce qu'elle faisait. Maï' pensa plus tard qu'elle était peut-être déjà partie, du moins, elle l'espérait.
Bref, elle installa la MAJ et se connecta. Au départ, tout allait bien, quand soudainement tout l'écran se brouilla et elle vis noir pendant un long moment.
Quand elle réussit enfin à ouvrir les yeux, elle ne pris même pas le temps de les refermer et d'attendre qu'ils s'habituent à la lumière et tourna sur elle même. Elle reconnue immédiatement la fameuse Ville de Départ. Paniquée, elle regarda son inventaire. Vide. Toutes ses stats remises à zéro. Elle vérifia de nouveau tout ce qu'il y avait à faire, puis elle souris. Il fallait recréer sa guilde, retrouver tout ses objets et retrouver ses amis.
Pas le temps d'attendre.
Et le bouton de déconnexion qui avait disparu? Un détail. On verra ça plus tard.

Par delà l'écran:
Moi? Eh bien, j'aime bien m'imaginer super sympa et prête à presque tout pour aider. On me dit souvent que je suis imaginative. Et romantique. Mais je désapprouve totalement le deuxième point. Alors... Mise à part ça, je crois pouvoir affirmer que j'ai une allergie à l'hiver. Et comme je viens du Québec, disons que je n'ai pas de chance. Au moins, je ne vis en Antarctique. Quoi que...

Autre:
Meuh?

Comment nous as-tu découvert?:
Oh, je sais pas trop, hein? Je ne serais pas un peu la Fonda, par pur hasard?


Par Joy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Maï qui? Maï quoi! //BÂTON//
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Et vous, vous ecoutez quoi souvent?
» Le Baptème, c'est quoi? Comment on se marie ?
» Frimer, à quoi bon ?
» Ah non, mais c'est quoi, ça?!?! (pv Saria J. Drakoya) [Abandonné ]
» De quoi parlera le tome 8 ? (Mettez ici vos idées !)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Outside World, d'un monde à l'autre :: Les premiers pas... :: Les Présentations :: Présentations Validées-
Sauter vers: